Jean Paul Knott

Mode - 28 octobre 2015

« Sans élégance de cœur, il n’y a pas d’élégance »

Jean-Paul Knott est un styliste Belge dont les collections ont une aura chargée d’élégance. Cette élégance du cœur qui ne s’apprend pas et distille à chaque couture sa générosité.
Le pli devient alors un accessoire rigoureux de la sensibilité. Philanthrope, il tisse des dialogues entre les choses, les gens et les genres et s’oppose aux diktats avec un talent naturel.
La simplicité, la beauté et la fonction sont comme un défi lancé à une conformité menaçante : une aventure de la liberté habitée.

Pourriez-vous nous parler un peu de vous, de votre parcours et de votre marque qui porte le même nom ?

Jean-Paul Knott est belge, il a grandi à New York et travaille à Bruxelles. Il a collaboré avec Yves Saint Laurent pendant 11 ans. Il a été directeur artistique de Krizia, de Louis Féraud, de Cerruti (de 2005 à juin 2009) et a créé des costumes pour les ballets de Maurice Béjart. Il présente régulièrement, depuis 2000, ses collections JEANPAULKNOTT femme et homme et les collections japonaises KNOTT et KNOTTMEN… depuis 2008. Jean-Paul Knott explore la ligne, affiche une nonchalance aérienne et une élégance éthérée, qui font sa signature. Il rend possibles toutes les associations, les mélanges masculin – féminin, la Couture – le prêt-à-porter. Il invite au voyage, au pliage, à la transformation et collabore volontiers aux travaux de ses amis artistes.

Reste-t-il des traces, dans vos créations, de votre longue période chez Yves Saint-Laurent ?

C’est là que j’ai appris mon métier et surtout la rigueur dans le travail.

Quelles sont vos sources d’inspirations ?

La vie, mes amis, tout ce qui m’entoure, mes voyages, mes envies et avec l’âge, le passé.
La collection automne hiver 2015 a été inspirée du film Cat People dans lequel la beauté de Nastassja Kinski a retenu mon attention. Je suis néanmoins toujours plus inspiré par la musique, qui, pour ce film a été faite par David Bowie. Dès lors, la collection homme a pris ses sources dans l’élégance de David Bowie des années 80.

Comment présentez-vous vos collections ? Défilés, showroom… ?

Je n’aime pas les défilés, cela me fait peur et je trouve que cela manque de réalité. Du coup je présente ma collection plus facilement avec mes amis… Qu’ils soient peintres, photographes ou autre. Après cela nous présentons, la/les collections à travers le monde pendant les périodes de vente.

Qui est la femme Jean-Paul Knott ? Et l’homme ?

Elle est indépendante, active et urbaine.
Il est actif, urbain et voyageur.

Que pensez-vous de la fast fashion ?

No comment !

Comment se passe la création d’une collection ? Par quoi commencez-vous ?

Je commence par choisir les pièces qui m’ont plu dans le passé ou que je trouve encore actuelles, par choisir les tissus et réfléchir à ce qui m’entoure et à ce que je pense que mes amis ont besoin. Ensuite je me mets au dessin, à la mise au point.

Vous avez deux collections : JEANPAULKNOTT et KNOTT, une collection Japonaise, qu’est-ce qui vous lie au Japon ? Est-ce une source d’inspiration ? Qu’est-ce qui différencie les deux lignes ?

Il y a deux collections JEANPAULKNOTT homme et femme et il y a deux collections KNOTT.
La réflexion derrière est que nous vivons tous de la même façon à travers le monde, mais malgré cela la manière de porter un jean et un tee-shirt est différente à Bruxelles et à Tokyo. Le climat, mais aussi la manière de vivre poussent à les porter différemment. D’autre part, l’outil de production étant très différent cela me permet de travailler avec d’autres professionnels d’une autre façon.
Enfin les formats étant très éloignés, cela me permet de m’adresser à un plus grand nombre… En Europe, j’habille la population européenne, en Asie j’habille une population asiatique et du coup l’idée de mélange est venue.

Pourriez-vous nous parler de la Block Knott Gallery et de votre relation à l’art contemporain ? Vos créations sont intrinsèquement liées à l’art, pourriez-vous nous en dire plus ?

Un jour un journaliste m’a posé la question : « qu’est-ce que la mode pour vous ? » J’ai regardé sur Internet « mode » et il était écrit : mode… à la mode, un groupe de gens ayant la même sensibilité à un moment précis et un endroit donné. L’actualité ne m’intéresse que très peu et me fait souvent peur, du coup je préfère m’évader dans l’univers d’autres personnes. J’aime l’idée d’échange de partage, dès lors dès la première collection j’ai préféré collaborer « travailler » avec des amis artistes.

La mode pour la mode est-elle ennuyeuse ?

On ne peut pas vraiment dire cela pour le moment. Il y en a qui défilent en mettant des corps les uns sur les autres, d’autres qui font défiler les mannequins nus, je ne pense pas que la mode soit ennuyeuse, mais de quelle mode parle-t-on ? Je préfère faire des vêtements.

Êtes-vous collectionneur ?

Oui de beaucoup de choses, de pièces de monnaie, des timbres, des vieux magazines, et tout ce qui peut m’inspirer.

jeanpaulknott.com

« Sans élégance de cœur, il n’y a pas d’élégance » Yves-Saint Laurent


Propos recueillis par CocoVonGollum

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail to someonePrint this page

Articles reliés