BILY

Culture - 8 février 2017

Une bouffée d’air frais

C’est avec avec fraîcheur et enthousiasme que toute l’équipe de Brussels I Love You présentera sa seconde édition Belge de l’évènement.

Le parcours, élargi, proposera cette année, en plus d’un plus grand nombre de galeries, des visites d’institutions, collections, espaces d’exposition, résidence d’artistes… Un itinéraire hors des sentiers battus et riche de surprises.
Venez donc, ce samedi 11 février, partager un verre à la Patinoire Royale (15 rue Veydt à st-Gilles) et découvrir la création Belge.

Cette année sera la deuxième édition de Brussels I love You, version bruxelloise de Paris Je t’Aime né en 2011. Quelle en a été l’évolution ?

BILY (BRUSSELS I LOVE YOU) est un parcours d’art contemporain qui se déroulera du 11 au 18 février 2017 pour cette année.

Ce parcours a pour vocation de vous faire (re)découvrir durant une semaine les quartiers en vogue des communes d’Ixelles et Saint-Gilles à travers un œil artistique. L’an prochain nous irons plus bas dans la ville !

Avez-vous eu des retours des éditions précédentes ?

Les éditions parisiennes ont toujours été couronnées de succès. Pour la Belgique nous ne sommes qu’à l’aube de la seconde version de BILY !  Affaire à suivre le 11 février à la Patinoire Royale de 14h à 19h.

À quelques semaines de l’ouverture, quelles sont aujourd’hui vos attentes ?

Nous espérons attirer chaque année plus de monde et permettre à un plus large public de pousser la porte de lieux culturels plus aisément. C’est le combat de BILY comme celui que j’ai mené 3 ans pour Paris je t’aime. Mais cette année nous avons la chance de collaborer avec  la fondation Boghossian ou encore la collection très prisée de Charles Riva, nous avons ainsi un panel bien complet de lieux à découvrir.

Y aura-t-il plus de participants ?

En effet oui !!! Quelle victoire d’ailleurs : nous sommes passés de 17 lieux à 24 cette année.

Existe-t-il un thème, un commissariat entre les différentes galeries ?

Le fil rouge de l’an dernier était la création belge, nous avons abandonné le lien entre les espaces afin de se focaliser sur la DECOUVERTE des espaces et des quartiers de Bruxelles.

Un parcours va être organisé : pourriez-vous nous en dire plus ? Réserve-t-il des surprises hors des sentiers battus ?

VENEZ VOIR !

Un vernissage sera-t-il organisé pour lancer les hostilités ?

Rendez-vous le 11 février à la Patinoire Royale au 15 rue Veydt (st-Gilles) de 14h à 19h. Nous vous remettrons le plan du parcours, un petit drink et si vous le souhaitez nous proposons même des visites guidées offertes dès 14h30. Plus d’informations sur notre site : www.brusselsiloveyou.com

Comment, avec l’expérience, dessinez-vous l’identité de Brussels I Love You ?

Pointue, élégante, éclectique et audacieuse.

Qu’est-ce qui différencie la version Bruxelloise de la Parisienne ?

Il y a beaucoup de différences entre Paris et Bruxelles, à Paris nous ne présentions que des galeries alors qu’ici nous travaillons avec des galeries, librairies, collections… Ensuite à Paris nous intervenions sur la curation, en introduisant au sein de chaque galerie une œuvre que nous avions choisie avec un artiste de notre cru.

Avez-vous l’intention d’exporter cet événement dans d’autres villes que Paris et Bruxelles ?

Nous n’en savons encore rien… Mais pourquoi pas.

Avez-vous déjà un dessein pour le futur de cet événement ? Des idées, des envies ?

Comme je le disais plus haut, nous allons nous déplacer chaque année dans la ville ?

Que peut-on souhaiter à cette seconde édition ?

Une bouffée d’air frais !

brusselsiloveyou.com

facebook.com/bxliloveyou

Image du haut : Maya Zack Counterlight ©Marie Laure Feisch

Propos recueillis par CocoVonGollum

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail to someonePrint this page

Articles reliés